Le Fort Liédot – son histoire

Propriété du Conservatoire du Littoral, le Fort Liédot s’inscrit dans un environnement exceptionnel et préservé au cœur du site classé de l’île d’Aix.
Monument historique, il est aussi un espace culturel où chaque année des expositions temporaires et des concerts sont organisés.

En famille ou entre amis, Liédot surprendra petits et grands !

Son histoire débute en 1808 quand Napoléon 1er, venu inspecter les travaux du chantier de Fort Boyard et les défenses de l’île d’Aix, ordonne la construction d’un fort à l’extrémité de l’île, laissée jusque-là sans défense.
En 1809, l’Affaire des Brûlots, grande déroute française face à la flotte anglaise en rade de l’île d’Aix, conforte ce projet. La construction du Fort de la Sommité, dénommé ainsi car situé sur le point culminant de l’île d’Aix, débute en 1810 pour s’achever 24 ans plus tard, en 1834.

Il sera rebaptisé Liédot, en mémoire d’un colonel du Génie mort au cours de la campagne de Russie.

Dès lors, le Fort Liédot s’inscrit, tout comme le Fort de la Rade et le Fort Boyard, dans un vaste système de fortification dont la vocation est de protéger l’arsenal de Rochefort et les navires en mouillage en rade de l’île d’Aix.

Il est le symbole du nouveau système de fortification de Napoléon qui, avec Liédot, crée le modèle des redoutes.

Cependant, sa destinée le conduit vers d’autres voies au cours de son histoire. Il devient ainsi un lieu de détention à diverses périodes des 19è et 20è siècle, puis un lieu d’accueil de colonies de vacances militaires.

En 1989, il devient la propriété du Conservatoire du Littoral et il est classé Monument Historique en 1995. Suite à cela, le Fort Liédot est ouvert à la visite et en 2020, son exploitation touristique est confiée au Centre International de la Mer, association loi 1901 qui s’occupe également de la Corderie Royale de Rochefort.

Nos services

Expositions temporaires

Visites individuelles en autonomie

Boissons fraîches

Animaux acceptés